La traduction automatique : traduction machine? - Université Paris Cité Access content directly
Journal Articles La Tribune internationale des langues vivantes Year : 2007

La traduction automatique : traduction machine?

Abstract

This paper aims at analysing machine translation (MT) in the context of CAT- tools for translators, and tries to tackle the different needs it has generated in the world of multilingual information interchange. The history of MT has shown how advances in natural language processing are due to MT developments. Today, varied translation needs can be met using appropriate tools. Those needs have been split into four different types: Dissemination, assimilation, interchange, data base access. Taking those different needs into account leads to using MT in different ways. Concrete examples show the potentialities, but also the limits of MT, and help understand why it is more efficient in scientific and technical domains, than in economics or law. MT translation is there to answer new needs without replacing human translators. In fact, it is a tool that can take place in a continuum between human and machine translation, and stay a useful tool for translators.
Cette contribution vise à situer le rôle de la traduction automatique (TA) parmi les outils d’aide à la traduction et évoque les besoins qu’elle a suscités dans le monde de la communication multilingue. Elle s’attache tout d’abord à replacer la TA dans son contexte historique en montrant ses apports dans le domaine du traitement automatique du langage. Se pose ensuite la question des besoins et des outils adaptés aux besoins. En effet, la TA peut répondre à des besoins spécifiques et bien cernés. Ceux-ci sont généralement répartis en quatre types : la diffusion, l’assimilation (ou veille), les échanges et l’accès de type base de données. La différenciation de ces besoins conduit à utiliser la TA de différentes manières. Des exemples concrets en démontrent les potentialités, mais aussi les limites. Ces exemples permettent aussi d’illustrer les raisons pour lesquelles la TA est plus efficace dans les domaines scientifiques et techniques que dans les domaines juridiques ou économiques. La TA peut par ailleurs répondre à de nouveaux besoins sans prendre la place du traducteur. Au contraire, cet outil est là pour s’intégrer dans un continuum entre traduction purement humaine et traduction machine, la machine restant au service de l’être humain
No file

Dates and versions

hal-01217605 , version 1 (19-10-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01217605 , version 1

Cite

Natalie Kübler. La traduction automatique : traduction machine?. La Tribune internationale des langues vivantes , 2007, 45. ⟨hal-01217605⟩
397 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More