La classification des faux emprunts : une question de point de vue - Université Paris Cité Access content directly
Book Sections Year : 2016

Classification of pseudo-loans : a question of point of view

La classification des faux emprunts : une question de point de vue

Abstract

There are many ways to classify pseudo-loans (or false loans), but they can be subsumed under a small number of dichotomies, in particular that of synchony or diachrony. This criterion separates constructions made in one language from elements borrowed from another (which we call allogenisms) and real loans which diverge from their foreign language model either at the time of the borrowing or subsequently. There is also a distinction to be made between model as used by Haugen (1950) and the model or reference instance of a neological paradigm, which can occur within one language or involving two languages. The article reviews various manifestations of allogenisms, in particular classicisms in European languages and similar occurrences in Japonese (lexical creations in Japonese using Chinese or English lexical material), then the sectors in which allogenisms are used in French, to finish off with an appraisal of how they are used to hijack a fixed or semi-fixed expression.
Il existe de nombreuses classifications des faux emprunts que l’on peut résumer sous plusieurs séries de critères. La distinction entre synchronie et diachronie permet de distinguer entre constructions réalisées dans une langue donnée au moyen de matériau lexical emprunté à une autre langue, que nous appelons allogénismes, et emprunts qui divergent du modèle étranger au moment de l’emprunt ou par la suite. Il convient par ailleurs de distinguer entre modèle, tel qu’il est conçu dans l’optique de l’emprunt linguistique, en particulier par E. Haugen (1950), et modèle, chef de file d’un paradigme néologique, inter- ou intralinguistique, qui relève donc du détournement. L’article passe en revue les différentes manifestations des allogénismes, notamment des classicismes dans les langues européennes et les manifestations japonaises (créations en japonais à partir d’éléments chinois et anglais), avant d’examiner les secteurs dans lesquels les allogénismes se produisent en français, en particulier en tant que matrice du détournement.

Domains

Linguistics
No file

Dates and versions

hal-01300690 , version 1 (11-04-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01300690 , version 1

Cite

John Humbley. La classification des faux emprunts : une question de point de vue. Z. Hildenbrand; A. Kacprzak; J.-F. Sablayrolles. Emprunts néologiques et équivalents autochtones en français, en polonais et en tchèque, Editions Lambert-Lucas, pp.37-58, 2016, 978-2-35935-156-9. ⟨hal-01300690⟩
208 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More