Pour un cinéma de poésie: la figure du chiasme chez Agnès Varda - Université Paris Cité Access content directly
Journal Articles CinémAction Year : 2015

Pour un cinéma de poésie: la figure du chiasme chez Agnès Varda

Abstract

En artiste, « dont le ressort et le travail sont l’imaginaire même », Varda mène une réflexion sur ce qu’est une image, et fait de ses films des albums d’images de tous horizons qu’elle accole et colle avec poésie. Dans cette esthétique du montage à la fois discursif et reposant sur un jeu de correspondances, auquel la cinéaste ajoute un commentaire fait de jeux de mots et de citations poétiques, la figure du chiasme est prédominante. Figure de construction en forme de croix, elle fonctionne comme une agrafe sui relie l’image picturale, photographique ou cinématographique au tissu filmique principal par un jeu de symétrie complexe. Le chiasme figure le geste créateur de la cinéaste qui retourne l’image comme une carte postale et tend un miroir qui établit un point de rencontre entre soi et les autres, le cinéma et les autres arts.
Fichier principal
Vignette du fichier
Mauffrey-La figure du chiasme-HAL.pdf (184.27 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03250955 , version 1 (06-06-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03250955 , version 1

Cite

Nathalie Mauffrey. Pour un cinéma de poésie: la figure du chiasme chez Agnès Varda. CinémAction, 2015, L'écran poétique, 157, pp.68-77. ⟨hal-03250955⟩
127 View
146 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More