Écrire la vie d’une famille en institution : le journal du couple Bachellery (Paris, 1835-1852) - Université Paris Cité Access content directly
Journal Articles Le Mouvement social Year : 2022

Écrire la vie d’une famille en institution : le journal du couple Bachellery (Paris, 1835-1852)

Abstract

Français Cet article questionne les interactions entre vie familiale et vie institutionnelle à partir d’une source exceptionnelle : un journal de famille tenu par un couple de pédagogues – Joséphine et Félix Bachellery – entre 1835 et 1852. Maîtresse de pensionnat réputée à Paris sous la monarchie de Juillet, Joséphine Bachellery est connue pour ses prises de position publiques en faveur d’un enseignement secondaire de filles. Le journal témoigne de la face privée de ses engagements et révèle en creux une histoire rarement abordée : ce que la famille fait à l’institution scolaire. En chroniquant la vie de famille, le journal ne peut éluder le cadre de leur vie domestique : un important pensionnat où la maîtresse de pension agit comme cheffe d’entreprise, enseignante et mère de famille. Un double questionnement sous-tend l’analyse proposée : celui de la place des liens familiaux dans le fonctionnement institutionnel et, dans un deuxième temps, la manière dont les exigences du pensionnat interviennent dans la vie familiale, mettant parfois à rude épreuve les liens affectifs entre parents et enfants.
No file

Dates and versions

hal-03896781 , version 1 (13-12-2022)

Identifiers

Cite

Rebecca Rogers. Écrire la vie d’une famille en institution : le journal du couple Bachellery (Paris, 1835-1852). Le Mouvement social, 2022, N° 279 (2), pp.155-170. ⟨10.3917/lms1.279.0155⟩. ⟨hal-03896781⟩
19 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More