Totem et tabou, un mythe clinique - Université Paris Cité Access content directly
Journal Articles Recherches en psychanalyse Year : 2016

Totem et tabou, un mythe clinique Totem and Taboo, A Clinical Myth

Totem et tabou, un mythe clinique

Abstract

Cet article relit Totem et Tabou comme façon obsessionnelle de sauver le père. Ce mythe de la fondation de « l’organisation sociale » s’oriente autour de la figure père, agencement essentiellement névrotique, dont rendent compte les mythes freudiens. Lacan en viendra, ultime interprétation de ces mythes paternels, à dégager le Père-du-Nom du Nom-du-Père : premier par rapport au Nom-du-Père, le Père-du-Nom est celui qui nomme. L’accent se déplace ainsi de l’énoncé à l’énonciation, à l’acte de dire, à ce trou dans le Réel que fait la nomination. On rejoint ainsi Freud : au commencement, on trouve non pas le défaut de penser, mais l’acte qui conditionne la possibilité même de penser. This article rereads Totem and Taboo as an obsessional way to save the father. This myth of the foundation of “social organization” is oriented around the figure of the father, an essentially neurotic arrangement that the Freudian myths give an account of. In a final interpretation of the paternal myths, Lacan will come to separate the Father-of-the-Name from the Name-of-the-Father: preceding the Name-of-the-Father is the Father-of-the-Name, he who names. The accent is thus displaced from the statement to the enunciation, to the act of saying, to this hole in the real that nomination forms. We can thus come back to Freud: in the beginning, one does not find a deficit from thinking, but rather that there is the act that conditions the very possibility of thinking.
Cet article relit Totem et Tabou comme façon obsessionnelle de sauver le père. Ce mythe de la fondation de « l’organisation sociale » s’oriente autour de la figure père, agencement essentiellement névrotique, dont rendent compte les mythes freudiens. Lacan en viendra, ultime interprétation de ces mythes paternels, à dégager le Père-du-Nom du Nom-du-Père : premier par rapport au Nom-du-Père, le Père-du-Nom est celui qui nomme. L’accent se déplace ainsi de l’énoncé à l’énonciation, à l’acte de dire, à ce trou dans le Réel que fait la nomination. On rejoint ainsi Freud : au commencement, on trouve non pas le défaut de penser, mais l’acte qui conditionne la possibilité même de penser.
Fichier principal
Vignette du fichier
Vanier, Totem et Tabou, un mythe clinique, Research in Psychoanalysis.pdf (478.88 Ko) Télécharger le fichier
Vanier, Totem and Taboo, A Clinical Myth, Research in Psychoanalysis.pdf (400.99 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01448884 , version 1 (29-01-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01448884 , version 1

Cite

Alain Vanier. Totem et tabou, un mythe clinique. Recherches en psychanalyse, 2016, Centenary of Totem and Taboo. Psychoanalysis and Interdisciplinarity in the 21st Century., 2016/1 (21), pp.54-61. ⟨hal-01448884⟩
179 View
1436 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More